MARCH 7-13, 2022
REMEMBER THE PAST    ●    CELEBRATE THE PRESENT    ●    SHAPE THE FUTURE
#WOAW22     |    |    |  

Parce qu’on est en 2016

Parce qu’on est en 2016

Raymonde de Laroche, first woman to earn a pilot license worldwide

Raymonde de Laroche était la première femme au monde à obtenir un brevet de pilote, numéro 36, le 8 mars 1910. Quatre autres l’ont rejoint dans ce club avant la fin de 1910.

On est en 2016, 106 ans plus tard. Parmi le million de pilotes qualifiés au niveau mondial, seulement 50 000 sont des femmes. Les autres métiers techniques de l’aviation bien payés ne font pas mieux dans le cadre de l’équilibre des genres.

“Piloter, c’est la meilleure des choses pour les femmes,” a déclaré Raymonde de Laroche.

On est en 2016. Le temps est venu d’engager sans réserve la population féminine indépendamment de l’âge, la race, les antécédents et la situation géographique et de faciliter la découverte de l’aviation pour que les filles et les femmes du monde entier puissent se rendent compte que, oui, le vol est effectivement la meilleure des choses pour elles.

Fly It Forward FlightOn est en 2016. Le temps est venu de s’unir au delà les frontières et des affiliations pour effacer les perceptions communes que des décennies de portes verrouillées ont gravé dans l’esprit des filles et des femmes en les accueillant dans des installations du monde de l’aviation à bras ouverts pour leur faire réaliser d’elles même que l’aviation est bien pour elles aussi.

On est en 2016. Le temps est venu d’engendrer une croissance exponentielle dans l’industrie de l’air et l’espace en y incluant l’autre moitié de la population à chaque niveau opérationnel ce qui passe par l’introduction des filles et des femmes à toutes les activités de l’aviation sur le terrain.

On est en 2016. Il est temps de briser le statu quo. Joignez-vous à 96 000 personnes dans 36 pays sur 5 continents et contribuez à inspirer un nombre record de jeunes filles et les femmes. Ensemble, nous pouvons changer la face de l’aviation.

I WOAW, you WOAW, we WOAW